Publicité

L’incontinence urinaire chez les femmes: Guide de pratique clinique

Ladies Mamie

L’incontinence urinaire chez les femmes: un guide de pratique clinique de l’American College of Physicians (ACP)

« The American College of Physicians (ACP) » vient de développer un nouveau guide de traitement de l’incontinence urinaire chez les femmes, le but étant de présenter des éléments de preuve et des recommandations cliniques sur la gestion non chirurgicale de l’incontinence urinaire (IU).

Ce guide a été fondé sur des publications concernant la question, parues au cours de la période allant de 1990 à l’année 2013 et qui ont été identifiées en utilisant les (sites internet) MEDLINE, Cochrane Library, Scirus et Google Scholar.

Rappelons que l’incontinence urinaire est une évacuation involontaire des urines dont les femmes en sont souvent les plus touchées.

On distingue l’incontinence urinaire d’effort, qui est révélée en cas d’effort physique, une toux ou un éternuement, et l’incontinence par impériosité mictionnelle.

L’objectif principal du traitement est d’atteindre ou d’améliorer la continence.

Dans ce guide, L’ACP recommande d’éviter les médicaments quand cela est possible. Au lieu de cela il propose aux femmes souffrant d’incontinence urinaire d’effort de pratiquer des exercices de Kegel, une forme d’entraînement des muscles du plancher pelvien qui consiste à serrer les muscles de contrôle de l’écoulement de l’urine.

Pour l’incontinence urinaire par impériosité mictionnelle, l’ACP recommande un entrainement de la vessie, une forme de thérapie comportementale qui consiste à uriner à des horaires fixes et à augmenter progressivement le temps entre les mictions.

Les traitements non chirurgicaux sont en effet une alternative efficace avec moins d’effets indésirables.

Une rééducation des muscles du plancher seul ou en combinaison avec la rééducation de la vessie ou le biofeedback ainsi que la perte de poids avec l’exercice pour les femmes obèses sont efficaces à l’amélioration de l’incontinence urinaire et permettent parfois même d’atteindre la continence.

Les traitements pharmacologiques sont également efficaces dans la réalisation de taux de continence, mais sont cependant, associés à beaucoup d’effets indésirables.

B.H.S

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password