Publicité

La médecine esthétique en Tunisie, au diapason des nouvelles technologies

Esthétique Mon corps

Message attrayant à tous, et surtout à vous les femmes: il est désormais possible de vous débarrasser des cernes, de gommer des vergetures récentes, des cicatrices et autres marques du temps sans recourir à la chirurgie, et ce dans un cadre médical réconfortant alliant plusieurs nouvelles technologies, à présent disponibles en Tunisie.

Dans ce cadre, la société Medtco a organisé, du 13 au 15 Février à Tunis, les premières journées interactives de formation pratique sur ces nouvelles techniques de la médecine esthétique, qui ont réuni ophtalmologues, dermatologues et médecins esthétiques, tous avides de renforcer leurs compétences pour satisfaire des demandes de plus en plus croissantes et exigeantes.

Mr Mongi Mamlouk, directeur de la société Medtco, nous a éclairé sur cet événement en nous rapportant que cette formation qui s’est étendue sur 3 jours, organisées en partenariat avec l’AFETSAA (Association Formation Européenne aux Technique de Soins Anti-Âge), avait pour but d’initier et de familiariser les médecins sur ces nouvelles technologies et surtout sur la meilleure façon de combiner l’usage des dispositifs de ces différentes techniques afin d’obtenir le résultat souhaité par le patient.

« Le thème traité le premier jour s’est articulé autour du traitement esthétique de la zone périorbitaire qui, rappelons le, est composée, de l’arcade sourcilière, de sourcils, des cernes, des pommettes … Ce volet, destiné aux ophtalmologues, est en plein essor compte tenu de la demande importante ressentie auprès de leurs patients (cernes, xanthelasma, relâchement des paupières, blépharoplastie).

Les deux sujets qui ont suivi portaient sur l’optimisation du fonctionnement d’un cabinet ou du centre médical etl’introduction de ces nouvelles applications de Médecine Esthétique. Une journée a été également consacrée au traitement du corps et du visage sans oublier, bien entendu, les séances réservées aux techniques servant à se débarrasser du surplus de graisse et de la surcharge pondérale.

Plusieurs techniques ont été présentées dont la cryolipolyse avec le système Cooltech. La cryolipolyse est un procédé qui permet de détruire et éliminer les cellules graisseuses ou adipocytes en utilisant un système de refroidissement contrôlé pour la peau. C’est une nouvelle méthodedont nombreux centres en Tunisie s’en sont déjà équipés.

D’autres techniques qui existent sur le marché ont été passées en revue à savoir : la radiofréquence, la cavitation, les champs magnétiques, la pressothérapie (successivement les systèmes combinés Triactive Plus ou encore Dalyance) et bien entendu le laser CO2 SmartXide avec ses applications dermatologiques, chirurgicales et esthétiques (le traitement de référence des rides profondes) et qui est également utilisé par les ophtalmologues et les gynécologues.

Il a été également question de la diode épilatoire Elysion, un outil d’épilation efficace, très rapide et indolore et de l’IPL (Intense Pulse Light) ou lampe flash Minisilk FT qui pourrait servir pour le traitement du poil dans un cabinet médical d’un dermatologue ou bien d’un médecin esthétique.

La carboxythérapie qui consiste en l’utilisation d’anhydride carbonique (CO2), par voie sous cutanée, représente également un outil de traitement des rides au niveau du visage, des cernes, du double menton et des vergetures.

Et enfin, la photothérapie qui est un outil indispensable pour toutes les indications précitées, avec présentation de la LED Triwings(diode électroluminescente). Cette dernière, et en vue d’obtenir d’excellents résultats, devra être combinée à d’autres techniques. A titre d’exemple, le traitement des vergetures donne de bien meilleurs résultats si la LED est associée à la carboxythérapie que si elle est utilisée toute seule ».

Mme Nathalie Khaya, qui a assuré une partie de la formation destinée aux ophtalmologues, nous a rapporté que « la technique que j’ai présentée est le radiage R3. Il s’agit d’une technologie de radiofréquence basée sur l’émission d’ondes électromagnétiques qui procurent un effet de chaleur à l’intérieur de la peau (effet endothermique). Avec l’âge, l’activité des fibroblastes, cellules présentes au niveau du tissu conjonctif du derme, et à l’origine de l’élasticité et de la souplesse de la peau, trouvent leurs activités nettement réduite.

En les stimulant avec de la chaleur, les fibroblastes vont entraîner la formation de l’élastane et du collagène. Ces fibres vont se lier entre elles, ce qui va donner un effet repulpant qui rappelle l’effet naturel de l’acide hyaluronique. Cela se traduit par un coup d’éclat et un comblement des rides périoculaires, nasogéniens, de l’ovale du visage, du coup et du décolleté.

Ainsi, en travaillant le métabolisme cellulaire du patient, le comblement est immédiat, en 2 à 3 séances, les résultats sont parfaitement visibles».

Mme Khaya rappelle, d’autre part, que la radiofréquence peut également être utilisée pour traiter la cellulite, sous toutes ses formes (acqueuse, œdémateuse, peau d’orange, fibreuse, la culotte de cheval) aussi bien au niveau des cuisses, des hanches que l’abdomen et que ses résultats sont vraiment excellents. Le traitement des cicatrices assez profondes conséquentes aux problèmes d’acné au niveau de l’épiderme est également une indication de la radiofréquence.

Au cours de cette formation, les participants ont eu l’occasion d’expérimenter les différents appareils et de tester l’effet de chacun d’entres eux. Ils ont également pu échanger leurs opinions et profiter d’un débat interactif en présence du Dr Christian Deperdu, qui a répondu aux questions des présents sur de nombreux aspects.

Le Dr Deperdu a bien démystifié ces différentes techniques, en présentant en détail la partie théorique de cette formation qui englobe, entres autres, « le dossier complet du patient », un volet incontournable qui doit correctement être mis au point avant toute pratique, mais aussi des conseils aux patients pour la post-procédure.

Il a précisé que, compte tenu de la très grande demande, il faut y répondre en essayant d’offrir des réponses non agressives. Aujourd’hui, note-t-il, ce sont des services qui peuvent être procurés au sein même des cabinets et centres médicaux sans avoir recours au bistouri.

Mais la prise en charge passe aussi par le bien être et le confort du patient, qui englobe la nutrition saine et l’activité physique, bref une hygiène de vie irréprochable.

En effet, avant toute pratique il faut, en premier lieu, que le patient ait un examen clinique le plus complet possible et qui repose sur un interrogatoire minutieux visant à connaître les habitudes du patient dont l’activité physique, le tabagisme, la qualité du sommeil, les habitudes alimentaires… et sur un examen physique correct. Ensuite, le médecin peut être amené à compléter par un bilan sanguin, comportant le dosage de la glycémie, un bilan hépatique, un bilan thyroidien…

Par ailleurs, Dr Deperdu a également présenté l’oligoscan, une méthode qui utilise la spectrophotométrie de masse et qui permet de mesurer dans le cabinet la biodisponibilité des oligoéléments d’un patient.

Suite au bilan complet, vient l’étape « observation du visage », dans le cas du traitement des rides, afin de cerner le profil du patient (cernes, dépigmentation, relâchement cutanée, rides d’expression et rides profondes, le dos des mains …) pour pouvoir choisir la méthode et la technique la plus appropriée pour répondre au besoin du patient. Le nombre des séances est aussi fixé par le médecin selon l’évolution et la progression des résultats.

En conclusion, cette formation, qui a suscité l’intérêt de nombreux médecins de différentes spécialités, et qui a été marquée même par une présence algérienne, vient renforcer le potentiel tunisien en matière de médecine esthétique, améliorer la qualité des soins prodigués aux patients, aussi bien tunisiens qu’étrangers et de là accroître l’attractivité de la Tunisie en tant que destination de choix dans ce domaine.

La prochaine journée de formation en ophtalmologie se tiendra le 10 avril à Sousse et la prochaine formation AFETSAA est prévue pour le 11 & 12 Avril à Sousse.

Pour toute information :

Medtco

Contact : 71 81 84 87

Mail : info@medtco.com

B.H.S

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

Lost Password